Faire de la veille pour mon entreprise, oui, mais avec méthode. Quelques bonnes résolutions pour programmer une veille efficace.

Après avoir abordé les outils de veille, nous travaillons aujourd’hui sur les techniques de veille. Ce travail de fourmi est utile s’il est organisé et utilisé à bon escient. Outre le choix (tout à fait personnel) du bon moment pour effectuer sa veille, mieux vaut prendre le temps de réfléchir à la méthode. Programme du jour, choisir ses outils et définir un processus de veille « type » .

Choix et utilisation des outils de veille

Depuis 1 semaine, les intervenants (François Duport et Cécile Varady) nous ont déblayé le terrain via un panorama des outils de veille existants et de leurs caractéristiques. Pour ma part, je n’utilisais que Google Alert. Je considérais (à tort) les outils comme Delicious comme des réseaux sociaux secondaires (oui je partais de loin là). J’ai donc testé et adopté:

  • Netvibes pour « stocker » ma veille (flux RSS, réseaux sociaux, presse…)
  • Diigo pour partager ma veille avec mes collaborateurs et travailler en mode projet
  • Pearltree: pour garder une trace de mes publications et obtenir une vision globale grâce à ses jolies « perles » thématiques

Cette veille me servira de base pour rédiger des articles sur le blog et le site de l’entreprise. Je m’en inspirerai également pour communiquer sur Viadéo et LinkedIn. Autre avantage, je serai en mesure de proposer du contenu qualitatif sur Twitter car se contenter de retweeter et partager les articles des autres n’est pas la meilleure méthode [euphémisme] pour accroître sa notoriété. Mais avant de « stocker », rédiger et partager, encore faut-il trouver des sources pertinentes !

le-nuage-de-mots-cles-cloud

Méthodologie de veille

Ma priorité va donc être de sélectionner mes sources. J’utilisais déjà Twitter et Google Alert pour ma veille sur le community management. Twitter est une mine d’or que je vais continuer à exploiter pour mon entreprise (secteur de la formation continue). Je vais aussi continuer à utiliser Google Alert (alertes envoyées par mail selon mots-clés sélectionnés) mais seulement pour surveiller les mentions de mon entreprise. Il me reste choisir les blogs et sites intéressants pour mon domaine d’activité, trouver les influenceurs et regrouper cette veille sur Netvibes. Quelques sites généralistes seront à ajouter à cette liste. Pour être cohérent, mieux vaut travailler en amont sur les thèmes de notre veille et se fixer des objectifs précis. Pour aller plus loin, voir La veille pourquoi comment.

 

Les objectifs de ma veille seront multiples: à la fois partager du contenu (le mien celui et celui des autres) sur mes réseaux, échanger avec mes communautés, générer de la satisfaction et booster le référencement web de mon entreprise. Autre avantage de la veille: garder une longueur d’avance grâce à l’écoute (tendances, législation, pratiques etc.) pour anticiper les besoins de ma communauté et rester dans la course. Reste plus qu’à…

 

[En complément, de très bons conseils sur les outils d'une veille efficace sur guidesocialmedia.com]

Et vous comment procédez vous et dans quel objectif ?

 

Remarque en passant: cet article n’est PAS DU TOUT conforme à ma LIGNE EDITORIALE (billets d’humeur avec des trains qui passent) mais c’est un exercice commandé par notre formateur  :(